GAMOU DE TIVAOUANE

Blog sur l'actualité du gamou de Tivaouane.

mercredi 04 mars

GAMOU- HOMMAGE : ’’ Dabakh ’’, le régulateur social, parrain de la pause d’avant Gamou

Source : APS

Homme de paix et de tolérance, habité par une grande sagesse Serigne Abdou Aziz Sy, Dabakh comme on continue de l’appeler affectueusement après son rappel à Dieu le 14 septembre de l’année 1997 et au terme de 40 années de khalifat, a été fait parrain de la journée de pause avant le Gamou de Tivaouane.

foto5En 2007, lors de célébration de l’anniversaire du Prophète (PSL) l’œuvre de Serigne Ababacar Sy avait été revisitée, puis en 2008 celle de El Hadj Mansour Sy, a rappelé lundi à Tivaouane Serigne Abdou Aziz Al Amin, ajoutant que c’est maintenant au tour de ‘’Dabakh’’, quatrième fils d’El Hadj Malick Sy d’être rappelé aux souvenirs des musulmans.

Né à Tivaouane en 1904, année coïncidant avec l’inauguration de la grande mosquée de la ville et son érection en commune, El Hadj Abdol Aziz Sy ‘’Dabakh’’ a marqué son époque par sa sagesse et son dévouement envers le Tout-puissant et son Prophète Mouhammad (PSL).

Bienfaiteur hors pair et rassembleur de toutes les couches sociales, il s’est investi durant toute sa vie pour la paix et la concorde des musulmans ainsi que des non musulmans.

Ami de toutes les familles religieuses (chrétiennes et musulmanes), il ne se définissait pas de frontières dans ses rapports avec les personnes. Engagé dans l’œuvre de construction nationale, ‘’Dabakh’’ ne cessait de raffermir l’entente, la tolérance et la paix entre d’une part les confréries et d’autre part les hommes politiques, notamment.

Bien que Khalife général des tidianes, il dépassait le cadre strict de sa confrérie pour s’adresser à tous et œuvrer à la concorde nationale.

Le thème du forum de Tivaouane prévu à l’occasion du Gamou sur ‘’la vie et l’œuvre d’El Hadj Abdou, une contribution toujours actuelle à l’œuvre de rénovation d’El Hadj Malick’’ permettra sans nul doute de revisiter les multiples facettes de ce grand régulateur social.

La solidarité et le partage faisaient également partie des vertus de Serigne Abdou, le fils de Safiétou Niang, arrivé au Khalifat en 1957, après les disparitions de Serigne Babacar Sy et de Serigne Mansou Sy.

Anecdote illustrant son générosité : absent de Tivaouane à l’insu de son père, El Hadj Malick Sy, ce dernier demanda après lui et s’entendit dire que ‘’Dabakh’’ s’était prestement rendu à Rufisque pour se payer de quoi porter car il avait distribué aux nécessiteux presque tous ses habits.

Posté par gamoudetivaouane à 12:33 - ACTUALITÉ DU GAMOU 2009 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire